Talented Woman #6 Géraldine de Mazette Media

Géraldine est expatriée aux Etats-Unis. Elle a profité du dynamisme de ce pays pour se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat et a monté Mazette Media, une agence spécialisée dans le marketing en ligne et la communication sur les réseaux sociaux. Je vous laisse découvrir son parcours et ses conseils !

Dites m’en plus sur vous. Comment êtes vous devenue expatriée ?

Je suis devenue expatriée lorsqu’on a voulu avec mon mari donner la chance à nos enfants d’apprendre l’anglais et de vivre une expérience à l’étranger. On a fait part à nos sociétés respectives de notre mobilité et quand nous avons eu l’occasion de partir à New York pour le job de mon mari nous n’avons pas hésité. Ca fait bientôt dix ans ! Mes autres expériences à l’étranger avant ce départ avaient été une année Erasmus en Allemagne et ensuite mon diplôme en poche quelques années au Congo avec mon mari. Vivre dans un pays touché par le paludisme et sujet à l’instabilité politique, c’était compliqué mais aussi une aventure passionnante.

Que vous a fait découvrir le fait de vivre en expatriation?

C’est tellement enrichissant de vivre à l’étranger, de changer de perspective sur le monde. Il faut s’intégrer, bien maîtriser la langue. Un challenge personnel qui donne une ouverture d’esprit incomparable et aussi une nouvelle appréciation de la France. Aux Etats-Unis on ressent vraiment le dynamisme de tout un pays et la nécessité d’entreprendre car rien n’est acquis. On regrette parfois les avantages, le système de couverture santé incomparable et bien sûr la famille et les amis. Ca peut être parfois difficile d’être exilé et même cruel lorsque des tragédies frappent le monde.

Vers quelle activité vous êtes vous tournée? Pourquoi?

Mon expérience professionnelle était dans le marketing et la high tech mais en expatriation je me suis d’abord tournée vers l’enseignement. En arrivant ici je voulais que l’intégration se passe au mieux pour nos enfants qui ne parlaient pas anglais j’ai donc été professeur à l’Alliance Française, une activité flexible qui me convenait parfaitement, au contact d’enfants et d’adultes. En parallèle j’avais lancé mon blog pour partager mon expérience de l’expatriation et il a été bien référencé par Google et repéré par des radios françaises qui m’ont fait intervenir plusieurs fois à l’antenne ! Comme les challenges professionnels me manquaient je me suis formée au social media que je voyais sur toutes les annonces pour des postes marketing. J’ai ainsi dirigé les social media à l’international pour Maclaren puis j’ai lancé mon agence marketing spécialisée dans le Digital, Mazette Media. Je travaille pour des marques sur leur développement de business et j’ai des partenaires sur la partie design, web development et copywriting.

Quels obstacles avez-vous pu rencontrer lorsque vous avez développé votre passion?

C’est drôle car ce sont mes clients qui m’ont quasiment poussée à me lancer. Les marques que je rencontrais reconnaissaient mon expertise et j’ai pu démarrer ainsi plusieurs projets sur les chapeaux de roue. J’ai bien sûr rencontré tous les obstacles possibles pour créer mon site, monter la structure et développer mon business avec peu de moyens mais il y a des ressources infinies en ligne: formations via Coursera, Udemy, tips via les blogs et le networking, conseils légaux, templates de contrats sur RocketLawyer par exemple, etc. J’ai aussi beaucoup appris par mes amis qui avaient lancé leur propre activité.

Vivez vous désormais de cette activité en ligne?

Ca dépend des périodes, j’ai réalisé de belles missions de consulting mais je vis quand même au gré des projets ponctuels. J’ai démarré en facturant peu et je suis dans une phase où je dois refaire du business development.

Quels challenges vous êtes vous fixés pour les mois/années à venir?

Je suis parvenue à un cap où il est nécessaire de professionnaliser mon activité d’indépendante et de faire grandir la structure que j’ai créée. C’est excitant, je voudrais louer un espace de coworking et pour gérer tous les projets qui s’offrent à moi embaucher ou m’associer à un partenaire dans les années qui viennent. Un autre challenge est de définir la spécialisation de Mazette Media. Pour le moment l’agence peut accompagner toutes les marques dans leur stratégie marketing digital 360º en couvrant les SEO-SEM (search engine optimization), social media, display, affiliation et campagnes d’influencers. J’ai eu un bon fit avec des marques Lifestyle, Fashion et Beauty notamment lors des Fashion Weeks mais aussi en High Tech.

Quels conseils donneriez vous aux expatriées qui souhaitent développer leur activité en ligne?

Mon conseil c’est de vous lancer car l’expatriation est le meilleur moment pour un nouveau souffle ou une reconversion ! Le networking est super pour avoir des idées et peaufiner votre concept. Ensuite n’ayez pas peur de l’échec car on apprend de toute expérience et c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Aux USA avoir échoué est accepté car c’est une preuve que vous avez essayé de sortir de votre zone de confort. Soyez toutefois prudent et renseignez-vous sur le cadre légal et notamment le statut LLC aux USA, le visa, la comptabilité, la fiscalité, etc….

Retrouvez Géraldine sur son site : Mazette Media ou sur son compte twitter.


Vous aussi vous êtes expatriée et l’expatriation a marqué un tournant dans votre vie?

Vous avez pu y développer une passion au point de créer un projet ou d’en faire votre nouvelle activité?

N’hésitez pas à me contacter si vous voulez apporter votre témoignage et le publier sur le site. Cela permettra à d’autres {talented women} de vous connaître et surtout de bénéficier de votre témoignage.

Je souhaite partager mon expérience

Laissez un commentaire





Scroll Up
30 Partages
Enregistrer1
Tweetez4
Partagez18
Partagez7