De l’importance de créer sa marque

Sommaire.

  • 0

    Comprendre la notion de marque

    Pourquoi est-ce plus important qu'on ne te le fait croire ?

  • 1

    Avant le visuel le personnel

    Tu es la première pierre de l'édifice

  • 2

    Les principes du design

    A quoi reconnaît-on un bon design capable de magnifier sa marque

  • 3

    Le gratuit vs le payant pour créer sa marque

    Pourquoi payer un graphiste quand je peux tout faire moi-même ou trouver du gratuit

  • 4

    Quels éléments peuvent contribuer à faire connaître ta marque ?

    De quoi as-tu besoin pour te constituer une marque solide

  • 5

    Pourquoi prendre cet aspect de ton business au sérieux

    Pourquoi avoir une marque de qualité est crucial surtout si tu développes ton activité en ligne

Tu es une indépendante en ligne, une solopreneur au féminin qui veut développer ta carrière en ligne grâce à ton site, tes cours, tes produits digitaux. Tu as bien compris que pour te démarquer, tu dois te faire remarquer, tu dois sortir du lot.

Mais tu entends dire aussi des choses comme pff ! Pour développer ton activité pas besoin d’identité visuelle poussée, l’essentiel est le contenu ! Franchement, pourquoi investir là-dedans, la clé c’est ton message, ta présence continue sur les réseaux…

Forcément chacun prêche pour sa paroisse et en tant que designer tu te dis que mon avis est sûrement biaisé car je considère que développer sa marque et son image et son identité visuelle est primordial pour durer dans le temps. Je t’invite à poursuivre ta lecture et à te faire ton propre avis ensuite.

Si en effet je suis d’accord que lorsqu’on débute tout juste on peut douter de créer une identité visuelle forte car bien souvent on évolue avec le temps, j’en suis la preuve moi même, par contre, après un an au moins dans son activité, ne pas être sérieuse à propos de son identité visuelle peut te coûter sur le long terme et être un frein pour passer au palier supérieur. Mais surtout il ne faut pas confondre identité visuelle et marque.

Comprendre la notion de marque

En tant que solopreneur on doit envisager la notion de marque ou de « brand » un peu différemment des entreprises de plus grosse envergure.

Si une grande entreprise doit penser à la philosophie qu’elle souhaite développer pour ses produits et doit penser à une échelle de grande envergure (toucher le plus de monde possible), toi, tu es seule. Ta personne EST ton entreprise, et je le rappelle, ton but n’est pas de toucher « tout le monde » ni d’être aimé de tous, mais de remporter un certain succès dans ton domaine de prédilection, dans une communauté bien précise.

On ne peut donc pas penser les choses de la même manière.

Ta marque est un avant goût de ce que tu vas offrir à tes clients, c’est aussi ce qui te permet de te différencier de tes compétiteurs. Elle représente qui tu es, tes valeurs, mais aussi la façon dont tu veux que les gens te perçoivent et c’est en tout cela que travailler sa marque est important.

Ta marque permet d’enraciner dans l’esprit de ton audience une image mentale de ton activité. En un coup d’œil tout ce qui compose ta marque s’imposera de manière évidente, c’est pour cela qu’il faut en prendre soin.

Qu’est-ce qu’une marque ?

Ta marque n’est PAS juste un logo, une palette de couleur et des polices d’écriture. Ce sont des éléments à travers desquels ton histoire, tes valeurs et ta personnalité transparaissent. Ta marque raconte ton histoire de la manière la plus authentique qui soit et permet à ceux qui la découvrent de se faire une opinion à ton sujet.

Ta marque et je vais en reparler après, c’est qui tu es, ce que tu fais, pourquoi tu le fais et comment tu le fais. Et c’est grâce à ton site, ton contenu, tes designs, tes supports de communication que tu partages tout cela.

Si tu la penses avec le plus d’authenticité possible, ta marque devrait attirer les personnes envers qui elle fait écho et ainsi créer un lien émotionnel avec toi.

Quand une marque est bien pensée, les gens qui lui font confiance n’achètent pas le produit ou le service mais la personne et tout ce qu’elle représente et c’est d’autant plus vrai dans le monde du développement personnel en ligne où on va faire confiance à une personne parce que tout ce qu’elle crée raisonne avec nous.

Une marque ce n’est pas un joli emballage, c’est cela + toute l’histoire qu’il y a derrière. C’est s’engager sur le long terme pour que son activité puisse apporter ce qu’il y a de meilleur aux personnes qui en bénéficieront le plus.

Pourquoi développer ta marque est important ?

  • Une marque bien établie donne une image professionnelle de ton activité. On sera plus enclin à te prendre au sérieux dans ton domaine. On est attiré par ce qui est beau et bien fait, c’est en nous, donc que tu le veuilles ou non la façon dont ta marque va être mise en valeur va jouer en ta faveur.
  • Ta marque va développer la confiance qu’on te porte. Ce n’est qu’en te faisant confiance que l’on fera appel à tes services ou que l’on achètera ce que tu proposes. La confiance ne se remporte pas que par l’aspect visuel de ta marque bien sûr, mais elle y contribue grandement. Les gens percevront que tu fais des efforts dans tous les aspects de ton business et ils associeront cela avec la façon dont tu travailles.
  • Tu feras plus de ventes parce que si ta marque donne envie, si elle plaît, on aura envie de travailler avec toi plutôt qu’avec quelqu’un d’autre.
  • Tu gagneras du temps dans tout ce que tu créeras dans le futur. Tu n’auras plus à te tracasser en te demandant quel look donner à ton ebook, quel style donner à tes supports de communication. Tu n’auras qu’à suivre un guide de style que tu te seras créé ou que ton graphiste aura mis en place.
  • Tu seras plus mémorable. Dans un monde où TOUT est visuel se faire remarquer passe en premier par l’image et pour marquer les esprits il faut que ta marque se différencie mais surtout qu’elle soit constante et qu’on s’habitue à la reconnaître en une fraction de seconde.
  • Tu pourras jouer sur le facteur de « la première impression ». La première impression c’est ce qui va encourager ou décourager quelqu’un de s’attarder. Elle est cruciale. Si la première impression n’est pas bonne, tu n’auras pas de deuxième chance et même si ton contenu est excellent on passera à côté.

Les indépendantes en ligne qui ont le plus de succès ont compris ces aspects et même si j’ai pu lire de la part de certains coachs que construire une identité visuelle ou prendre soin de ce domaine n’est pas important j’en doute dans la mesure où celles qui conseillent cela prennent soin de l’image qu’elles renvoient.

Avant le visuel le personnel

Mais avant de penser couleurs, polices, logo…voici ce sur quoi tu dois d’abord faire le point avant de penser design. Quand tu représentes en tant que personne ta propre entreprise, ces deux aspects sont essentiels pour pouvoir développer ta marque.

#1 Connais toi toi même

Si tu ne veux pas être « malheureux » dans l’activité que tu te crées il est important que tu te prennes en compte dans les différents paramètres qui vont créer ta marque. Ne cherche pas à appliquer à l’aveugle des conseils pour avoir du succès (rapidement) et en faisant du copier coller de tout ce que tu vois en ligne. Ok ces choses peuvent fonctionner…un temps, mais tu risques de t’épuiser à faire quelque chose qui ne te ressemble pas sur le long terme or l’entreprenariat est un marathon, pas une course de vitesse.

Commence par faire une petite introspection :

  • Qu’est-ce qui te fait vibrer ?
  • Quelle cause te donne envie de te battre pour elle
  • Qu’est-ce qui t’énerve ?
  • Qu’aimes-tu de manière générale ?
  • Comment te définirais-tu ?
  • Quels sont tes passe-temps ?
  • Quel est ton caractère ?

C’est en partant de cette base que tu pourras insuffler ta personnalité unique et vraie à ta marque.

L’erreur que je rencontre le plus est de vouloir faire correspondre sa marque à des goûts extérieurs. Ces goûts sont souvent le fruit d’une mode parce qu’inconsciemment on a envie de se fondre dans le moule. Si je fais comme tout le monde, on m’aimera. Sauf que pour être en phase avec ton activité dont tu es le cœur battant, il faut que tu sortes de ta zone de confort et que tu t’affirmes enfin.

Ta différence est ton point fort alors accueille là

#2 Que veux-tu apporter au monde avec ton activité

Ton activité est basée sur ces 4 questions: Qui – Pourquoi – Quoi – Comment.

  • Qui veux-tu aider ? 

Choisir sa cible est important et on rate souvent ce coche lorsqu’on débute car on est tenter de vouloir embarquer dans son aventure le plus de monde possible. On a sûrement été éduqué en nous faisant comprendre que « plus » = « mieux » / « succès »

Mais en choisissant de te concentrer sur une audience plus spécifique, tu pourras non seulement te positionner en tant qu’experte dans ton domaine mais aussi te faciliter la vie en créant des offres qui seront plus précises.

ex: Je peux créer des sites internet mais il existe des milliers de web designers. En prenant n’importe quel projet (ce que j’ai fait au début) je devais réévaluer aussi bien les aspects techniques nécessaires pour chacun des sites dont le cahier des charges étaient différent, je devais aussi faire le grand écart dans ma patte graphique et au final je n’étais pas pleinement satisfaite de mon travail alors que j’avais créé cette activité pour me correspondre. En travaillant avec des femmes, des indépendantes qui développent principalement leur activité en ligne, je connais leur besoins et me sens alignée avec ma mission : les aider à développer leur activité et à réussir à en vivre.

En définissant une audience spécifique tu pourras te connecter plus facilement avec les besoins et demandes des personnes que tu veux aider.

  • Pourquoi veux-tu les aider ?

Quelle cause défends-tu ? Quelle est ta mission de vie en créant ton activité ? Pourquoi a t-elle autant d’importance à tes yeux ?

Tu as choisi de prendre la route parfois sinueuse de l’entreprenariat pour créer une vie qui te correspond. En général on choisit cette voie par passion parce qu’elle n’est pas toujours facile à vivre et demande beaucoup de courage.

En faisant le point sur ton pourquoi, tu vas pouvoir mettre ta mission au cœur de ton message et il te sera plus aisé d’être constante au fil du temps.

People don’t buy what you do, they buy why you do it .  – Simon Sinek

  • Quoi ?

Que vas-tu leur apporter concrètement ? Ton expertise bien sûr mais encore ? Réfléchis aux bénéfices dont ton audience va jouir grâce à tes services.

Un exemple : Si je crée un cours sur comment réfléchir son identité visuelle lorsqu’on est une indépendante en ligne. Mon « élève » va mettre en pratique mes conseils et va construire son identité visuelle. Elle va choisir ses couleurs, ses polices, apprendre à créer des visuels, etc.. Mais ce que je vais vraiment lui apporter, ce n’est pas seulement de savoir faire cela, mais de rendre sa marque visuelle pour correspondre à son audience, de se faire remarquer en ligne pour mieux vendre ses services. De développer son activité et de réussir.
Le bénéfice n’est pas le cours en soi, mais ce qu’elle va accomplir après avoir mis en pratique le cours.
  • Comment ?

Comment vas-tu apporter de la valeur à ton audience ? Là c’est justement du cours dont je parle dans l’exemple ci-dessus. Si le quoi représente le bénéfice final de ce que tu vas apporter, le comment représente tout ce que tu vas mettre en place pour aider ton audience. Tout support que tu vas créer et qui aura fonction à servir ton audience en l’instruisant, la divertissant, la faisant réfléchir, la motivant.

Maintenant tu vas sûrement me dire, OK, c’est bien beau mais c’est très théorique et je ne vois pas en quoi tout ça va m’aider à trouver des couleurs, des polices, un style.

La marque que tu crées est un tout qui regroupe une personnalité + des inspirations bien concrètes, du visuel. L’un ne va pas sans l’autre.

En faisant le point sur toi même et ton entreprise, tu vas pouvoir relier les éléments entre eux afin de créer une marque qui soit cohérente avec ta personne et ce que tu proposes. 

Les principes du design

Déjà je dirais qu’il n’existe pas UN bon design. Il existe des pluralités de design dont les unes vont plaire à certains et pas à d’autre et c’est tant mieux !

Pourquoi ?

Parce que cela signifie que si le design que tu te choisis te correspond pleinement, il attirera les personnes qui seront en phase avec toi et ça c’est l’essentiel. Un bon design est un design qui aura déjà fait la moitié du travail pour toi en écrémant ton audience.

Les principes du design selon Dieter Rams

Dieter Rams était un designer industriel allemand. Sa philosophye du design tient en 10 principes que j’ai envie de rappeler car ils sont toujours d’actualité et me permettent d’avoir ces « règles » en tête lorsque j’imagine une identité visuelle.

Un bon design est:

  1. Innovateur
  2. Fournit une utilité à son produit
  3. Esthétique
  4. Rend compréhensible
  5. Est discret
  6. Est honnête
  7. A une valeur à long terme
  8. Conçoit chaque détail avec une précision exhaustive
  9. Est respectueux de l’environnement
  10. Est minimaliste

Des règles à garder en tête

Pour moi un bon design est aussi un design qui a un impact et pour que cela puisse avoir lieux, il est utile de respecter quelques règles de base.

  • Le contraste: utiliser le contraste permet de s’assurer que tous les éléments d’un design sont bien lisibles. Se lancer tête baissée dans un logo et se rendre compte  en le passant en noir ou blanc que ça ne fonctionne pas permet d’éviter des erreurs.
  • La hiérarchie: La hiérarchie consiste à donner de l’importance à certains éléments en les mettant en valeur mais encore faut-il leur assigner un ordre spécifique pour que l’impression d’ensemble ne donne pas une sensation de chaos.
  • L’alignement: L’alignement donne cette sensation de « propreté » et donc de « professionnalisme. Un design où les éléments sont bien proportionnés et bien positionnés est rassurant pour le cerveau. (Regarde la mode des flatlays où des objets sont bien alignés sur des photos, pourquoi crois-tu que cela fonctionne si bien ?)
  • L’espace blanc / whitespace: Mon dieu ! Comme j’ai du mal à convertir mes clientes à cette notion pourtant essentielle. Ce n’est pas parce qu’il y a de l’espace vide que l’ont a rien à dire ou que sur un site le visiteur ne va pas scroller, c’est justement cet espace qui va créer cette sensation de netteté, d’ordre et de look professionnel.
  • La récurrence des éléments: Utiliser des éléments qui se répètent comme les mêmes couleurs, les mêmes filtres, donne une sensation de cohérence visuelle et donc de beauté. N’es-tu pas attirée par ces comptes Instagram qui utilisent les mêmes filtres et couleurs?
  • L’intégration: Est-ce que tous les éléments ont une place ou certains sont-ils superflus? Vont-ils bien ensembles?

Quelques exemples de marques qui restent constantes et réussisent à faire passer leur message visuellement:

La curation de contenu

La curation de contenu est un terme qui vient de l’anglais et signifie: sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents.

Je trouve cela important lorsqu’on décide de construire une identité forte. Dans tous les supports que tu utilises pour représenter ta marque, je te recommande de ne pas hésiter à être sélectif pour être sûre que tout est aligné.

Encore une fois, réaliser un bon design n’est pas aisé. Cela demande du temps et de l’étude et il ne faut pas te précipiter mais prendre le temps de passer en revue ces principes si tu veux faire quelque chose de qualité.

En terme de curation de contenu, tu peux prêter notamment attention aux photos que tu utilises. Un exemple ici assez poussé mais qui donne une belle cohérence d’ensemble est le compte instagram de @kindredandcopper dont chaque photo utilise le même filtre et fait apparaître les mêmes couleurs, textures ou motifs (on notera le rose chair, le orange, les feuilles pour le végétal qu’il soit en papier ou naturel, la notion de travail manuel, de DIY et la notion de minimalisme ou rangement).

Faire de la curation de contenu t’oblige à être plus exigeante dans ce que tu vas publier. Cela demande du temps, des efforts et du travail en plus mais ce sont justement ces efforts qui seront remarqués et appréciés.

Que pourrait-on qualifier de mauvais design ?

Pour moi un mauvais design c’est surtout une histoire de comportement.

Par exemple, vouloir faire la même chose que tout le monde. Bien sûr tu seras influencé par les tendances de la mode, bien sûr des choses vont te plaire et tu auras envie de les réutiliser, bien sûr certains designs seront proches car tu auras peut-être imaginé quelque chose qui existe déjà quelque part. Mais faire exactement la même chose que ce que tu vois absolument partout parce que ça marche n’est pas une bonne idée sur le long terme.

Vouloir ressembler à son modèle est également une mauvaise idée. Il m’est arrivé de travailler avec des personnes qui souhaitaient que leur site soit « comme » une telle, qui réutilisaient les mêmes termes, ou qui voulaient que l’atmosphère se rapproche de celle de ses personnes.
Cela cache à mon avis une grande insécurité mais surtout cela les dessert car cela les empêche d’être pleinement elles-mêmes. On ne va pas chercher une deuxième Marie Forleo quand il y en a déjà une. C’est à toi de construire ta propre identité qui se détachera du lot et qui elle aussi donnera envie mais où tu seras en phase avec toi-même.

Le gratuit vs le payant pour créer sa marque

Sur le web on peut trouver des tas de sites qui proposent au choix: polices gratuites, des inspirations de palettes toutes prêtes, des photos, des icônes, etc.

Je ne suis pas contre les ressources gratuites car certaines sont de qualité et peuvent être une véritable aide si on a certains besoins. Je pense notamment aux photos et au site unsplash.com.

Mais si je ne rechigne pas à utiliser des ressources gratuites parfois pour m’aligner avec le budget de ma cliente, il y a des cas de figure où je pense qu’un investissement est nécessaire.

Le gratuit vient avec ses défauts

Je vais prendre l’exemple des polices d’écriture.

  • Déjà, Les polices gratuites viennent en général avec une licence de « personnal use only », c’est à dire que tu dois l’utiliser seulement à titre personnel mais aussi que tu ne peux pas les utiliser de manière commerciale. Ce qui est assez gênant si tu bases ta marque sur une certaines combinaison de polices et que ton but est de te développer. Peut-être vendras-tu un livre un jour ? Des produits dérivés? Même si la question des licences ne t’empêche pas de dormir la nuit, sache qu’elle existe et que certains se sont vus poursuivis pour ne pas les respecter.
  • Ensuite, Les polices gratuites ne sont pas forcément complètes. L’exemple le plus flagrant est souvent celui des polices manuscrites (regarde l’image ci-dessous avec la phrase « c’est l’été ça ») il manque très souvent les caractères français. Plutôt embêtant. C’est valable aussi pour les polices autres comme les sans-serif par exemple où tu n’auras accès qu’à une graisse ou style (souvent le normal / classique). Vois dans l’exemple de la police Cocogoose où sans la version complète tu n’auras pas l’italique et le gras. Or si tu veux un rendu pro et si tu souhaites utiliser dans tes documents différentes graisses ou style pour mettre en valeur certains mots par exemple, tu seras limité.
  • Enfin, tout le monde a accès à la police. Donc tu peux potentiellement la voir réutiliser partout et notamment avec des designs qui peuvent nuire à ton image. Comment ? Imaginons que la police que tu as choisie soit commune et qu’elle soit utilisée avec des designs médiocres, elle peut marquer les esprits dans un mauvais sens et si jamais (même si tu penses que les chances sont infimes) on associe mentalement cette police avec un mauvais design, en la voyant réutiliser dans ton identité visuelle, on associera ta marque avec ce côté « cheap ».

En utilisant du gratuit, cela montre à l’univers que tu ne prends pas au sérieux ton business. En effet, ne pas être prêt à investir dans son business revient à ne pas le prendre au sérieux. « Je ne vais pas dépenser parce que si ça ne marche pas »…En partant de ce constat négatif tu pars du mauvais pied, tu n’as pas confiance en toi, en ton idée et tu pars du principe que ça n’en « vaut pas la peine ».

Ca peut paraître « illuminé » de dire cela et de parler de message à l’univers. C’est en effet quelque chose que j’ai pu expérimenter et dont parle bien Denise Duffield Thomas dans son livre Get Rich Lucky Bitch, mais j’ai pu m’en rendre compte également chez certaines de mes clientes. Celles qui ont le plus de succès aujourd’hui sont celles qui ont investit dans leur business. Tu n’es pas obligé d’acheter une police à 150€ non plus, tu dois calculer ton budget et voir ce que tu peux avoir, mais construire quelque chose en y mettant les formes et l’investissement nécessaire lui fait prendre de l’importance et renvoie une image « premium » de ton activité.

Faire tout soi-même

Là encore tu peux économiser en faisant du DIY. Imaginer ta marque et ton logo toi-même ne te fait pas peur après tout tu peux y arriver. Mais vas-tu nécessairement gagner de l’argent en faisant cela.

  • Les coûts cachés du DIY: A moins que tu n’aies quelque expérience des logiciels (que ce soit la suite Adobe ou Canva.com), si tu veux faire les choses bien tu vas y passer du temps (regarder un cours ou des tutoriels, chercher tes couleurs,, polices, essayer de comprendre comment les mettre ensemble, disposer les éléments sur un site web pour renvoyer un message clair, faire un logo – et ne pas penser aux versions print, web, noir / blanc, logo simplifié, lisibilité…- tu vas y passer du temps. Et tout ce temps que tu mets pour créer ta marque tu ne l’investis pas DANS ton business, à penser à ton contenu, tes cours, trouver des clients,etc. En tant qu’indépendante, micro-entrepreneure, ton temps = de l’argent. Donc au final tout ce temps que tu passes à ne pas être rémunéré pour tes services te coûte.
  • Les goûts et les couleurs…:  Un graphiste est plongé constamment dans le monde du design. Il passe son temps à s’intéresser à ce qui se fait, comprends les règles (dont j’ai parlé plus haut), son oeil est « éduqué », en outre il a l’habitude de créer et de comprendre comment apporter un caractère visuel à une marque, à des valeurs. En faisant les choses toi-même tu peux peut-être faire quelque chose de satisfaisant mais si tes goûts ne seront peut-être pas représentatifs de l’image que tu veux donner de toi. En outre il est TRÉS difficile de créer pour soi. Même pour un graphiste ou un web designer averti, les pire projets sont souvent les siens car on manque d’un regard extérieur.
  • Dépenser de l’énergie mentale: Quand tu veux faire quelque chose mais que tu n’y arrives pas, tu perds du temps certes, mais aussi de l’énergie mentale. J’entends toutes ces questions que tu vas te poser pour savoir si ce que tu fais est bien ou pas, tous ces doutes, est-ce que c’est la bonne couleur, la bonne police, non je vais recommencer, non finalement c’était mieux avant. Cela fatigue et tu dépenses cette énergie sur autre chose que sur ce qui devrait être ta priorité.

Les solutions alternatives premium

Si tu te rends compte que cette tâche n’est pas pour toi, et que tu te sens prête à investir de l’argent dans ton business, deux solutions peuvent s’offrir à toi:

  • Les solutions « prêtes à l’emploi » / « pre-made ». 

Si tu veux gagner du temps et que ton budget ne te permet pas d’engager quelqu’un, cette solution pourrait être faite pour toi. Il existe des commerces en lignes spécialisés dans les design pre-made. Tu peux trouver des « templates » / modèles tout prêts que tu pourras utiliser tels quels en personnalisant avec tes tes photos par exemple.

C’est une bonne solution si tu sais déjà vers quel style tu souhaites t’orienter car certaines boutiques en ligne peuvent te faire tourner la tête et te perdre davantage dans la mesure où tu voudras faire correspondre un style pré-existant à ta marque. Préfère les créations de petits designers plutôt que des services comme canva.com par exemple. Si les templates qui existent sur Canva sont très jolis, ils sont pensés pour correspondre au plus de monde possible et en cela ils restent plutôt génériques.

  • Faire appel à un graphiste

Le graphiste va quant à lui avoir un coût. Il te reste à peser le pour et le contre pour voir si tu es prête à faire cet investissement. Mais laisse moi te parler du rôle du graphiste avant tout.

Il ne doit pas être perçu ou même engagé pour être un exécutant. Si tu l’engages pour lui dire « voilà je veux ça, comme ça et pas autrement maintenant réalisez le », je peux te dire que tu ne fais pas appel à un graphiste mais juste à un technicien et ça n’a aucun intérêt.

Si tu es prête à engager un professionnel, laisse le faire son travail.

Son travail justement consiste à :

  • Comprendre tes problématiques
  • Analyser les différents aspects de ton activité ( valeurs,services, audience, médias utilisés…)
  • A rendre tes idées concrètes et visuelles
  • A rendre ta marque mémorable et reconnaissable
  • A lier l’esthétique au pratique

Et c’est avec ça en tête qu’il va pouvoir imaginer ta marque et te proposer des solutions. Il n’est pas juste un utilisateur lambda d’Illustrator mais un penseur, un artiste & un technicien à la fois. Voilà pourquoi son travail a de la valeur et beaucoup ont du mal à le comprendre.

Sans design, ta garde robe se composerait de T.shirts blancs à cols ronds, ou tes meubles seraient tous des boîtes carrées avec des pieds. Je vais un peu loin, mais tu comprends l’idée?

C’est pour cela que lorsqu’on veut créer une marque qui reste dans les esprits, y consacrer du temps et de l’argent n’est pas déraisonnable.

Quels éléments mis bout à bout constituent une marque ?

Ta marque est constituée par des éléments visuels, des éléments écrits, auditifs qui créent un tout homogène qui reflète tes valeurs et ton identité.

Le Nom de ta marque

Et oui, une marque ce n’est pas que les éléments que l’on voit mais aussi ceux qu’on lit. C’est pour cela que j’accorde une énorme importance au texte et que je pars toujours de ce dernier quand j’imagine des identités visuelles. Le nom de ta marque en fait partie.

Ta marque peut-être un nom que tu as inventé ou ton nom, dans ce cas ta propre personne devient une marque et il est important de prendre cela en compte lorsque tu te mettras en scène. En effet, toujours dans le soucis de créer un tout cohérent et mémorable, tu devras être alignée avec ce que tu représentes. C’est pour cette raison que je te recommande de ne pas le choisir sur un coup de tête.

> Tu peux lire: Comment choisir son nom de domaine pour te donner des pistes.

Le logo principal

C’est un élément unique, visuel, simplifié qui doit donner un « look and feel » de ta marque et permet de l’identifier. C’est l’un des éléments de ta marque que l’on retrouve partout et qui donne un avant-goût de ton univers visuel dans sa totalité.

Il peut être typographique ou graphique, c’est à dire seulement un mot écrit mais dont l’aspect de la police a été travaillé ou comporter une réalisation graphique qui symbolise le domaine qu’il représente.

Les logos alternatifs

Ce sont souvent des simplifications de ton logo principal et à moins de faire appel à un graphiste, on y pense pas assez. Le logo alternatif a la même visée que ton logo principal mais il est plus versatile et te permettra de le placer plus facilement sur certains supports (pour les réseaux sociaux par exemple). Le logo alternatif te donne l’opportunité de simplifier ton logo principal tout en gardant le même esprit.

Il existes différents types de logos alternatifs:

  • Le logo secondaire: un peu plus « condensé » que le logo principal
  • Le badge : On retrouve dans une forme géométrique le nom de l’entreprise et le slogan et parfois un symbole
  • Le symbole : Si la marque comporte un symbole graphique on ne retrouvera ici que ce dernier.
  • Le monogramme : Il est constitué d’une ou plusieurs lettres (ex: Louis Vuiton possède un monogramme où on retrouve seulement les lettres L et V entrelacées)
  • Le favicon: Là encore une simplification du logo pensée spécifiquement pour le site internet afin de rendre identifiable le site dans l’url du moteur de recherche

La Tagline / slogan

Elle annonce en quelques mots la philosophie de ton entreprise ou ce que tu fais. Elle peut apparaître ou non sur ton logo.

La palette de couleurs

La couleur est un élément important de ta marque car elle va donne une idée de la personnalité de ta marque. On associe généralement des adjectifs aux couleurs, même inconsciemment donc lorsqu’on va découvrir tes couleurs on va avoir un aperçu de l’atmosphère de ta marque.

Les couleurs ont une symbolique forte depuis la nuit des temps, ce qu’elles dégagent est ancré en nous, c’est pour cela qu’il ne faut pas choisir ses couleurs sur un coup de tête mais réfléchir à ce que l’on veut renvoyer comme image. En outre elles ont une place énorme dans une identité visuelle et sont identifiable très rapidement.

La psychologie des couleurs est assez complexe et il est essentiel que tu te demandes si les couleurs que tu choisis sont alignées avec ce que tu veux que ta marque représente.

La typographie

Avoir un set de polices qui se combinent parfaitement les unes avec les autres aide à amener cette cohésion que l’on recherche dans son identité visuelle. Elles aident à apporter une hiérarchie et une cohérence visuelle qui va rendre agréable la lecture. Ceci est valable aussi bien sur ton site que sur les documents que tu vas créer pour tes abonnés, clients, visiteurs.

Les polices premium permettent de donner à ta marque une touche plus professionnelle et originale. Quand tu choisis tes polices, si tu veux les intégrer à ton site vérifie que cela est possible.

Les polices faciles à intégrer sont les google fonts, il y en a de bonnes qualité, leur désavantage c’est qu’on les voit partout. J’aime beaucoup utiliser les polices du Typekit d’Abobe sur les sites internet et si tu as un abonnement à la suite Adobe je te les recommande. Tu peux avoir accès à une librairie avec des polices qui ont un niveau de qualité au dessus des google fonts et tu n’as pas à te soucier des licences car Adobe s’en est occupé pour toi. Elles s’intègrent également très facilement à ton site web. Un autre site de qualité que j’apprécie pour ses polices premium est MyFonts  où tu as la possibilité d’acheter une licence spécifiquement pour le web.

Il n’est pas nécessaire que toutes tes polices soient des polices premium, tu peux jouer avec des polices gratuites et des premium, un peu comme une fan de mode mixerait une paire de louboutin avec une robe vintage. C’est là que résidera ton style, rien qu’à toi.

Les icônes, motifs, illustrations

Toutes les marques ou tous les business n’en n’ont pas nécessairement besoin. Les icônes peuvent apporter une touche personnalisée de tes services ou de différentes sections de ton site. En avoir des sur mesure te démarque vraiment de tes concurrents et complètent ta marque en la rendant unique. Il en est de même pour les motifs. Néanmoins ces derniers sont plus difficiles à utiliser sur un site et sont souvent liés au print ou aux réseaux sociaux.

Les illustrations sont un choix et il ne faut pas trop chercher à te disperser. Cela dépend de tes besoins et de l’image que tu veux donner de ta marque. En outre tous les graphistes ne sont pas illustrateurs, ce sont deux activités spécifiques.

Les photographies

Elles ont une importance capitale dans l’image de ta marque. Choisir des photographie de mauvaise qualité peut détruire le rendu de ton site ou de tes réseaux. En tant qu’indépendante en ligne, si TU représentes ton business, je dirais que faire une séance photo avec un professionnel est quasiment obligatoire. Tu donneras une image professionnelle et qualitative de ta personne.

Est-ce que tu as besoin de ressembler à un mannequin ? Non ! Tu n’es peut-être pas à l’aise avec la photo parce que tu as des complexes ? C’est pour cela qu’un bon photographe voire une petite séance de maquillage t’aidera à prendre confiance en toi.

Pour les autres photos, tu peux en trouver des premium ou des gratuites.

Pourquoi s’intéresser aux photos premium? Déjà la qualité, mais aussi parce que souvent ces sites proposent des photos qui vont te permettre de garder une cohérence visuelle et de trouver des photos selon tes besoins: tu peux trouver des photos par couleur, saison, des mockups etc. Cela te facilite vraiment la vie et donne un look pro à tes créations graphiques.

Parmi les stock photos premium j’aime :

Parmi les gratuites je n’en recommaderais qu’un:

  • Unspalsh: Il y a déjà tant à faire. Ce sont des photos pro et amateur bien souvent de qualité et la force de Unsplash pour moi réside aussi dans le fait qu’on peut sauvegarder ses photos dans des collections + faire des recherches grâce à des mots clés. Un gain de temps incroyable.

Ton site

Il fait partie de ta marque. Si en plus ton activité dépend de l’image de toi que tu renvoies en ligne, ton site peut « make it or break it« . Si c’est grâce à ce site que tu vas avoir des clients, tu dois en prendre un soin tout particulier. L’expérience que tes visiteurs et potentiels clients auront en ligne en dira long sur la façon dont tu gères ta compagnie ou la façon dont tu travailles. Un site n’est pas juste un outil ou une carte de visite. Il doit être envisagé comme une expérience à part entière. Donc non, un site ne se fait pas en deux jours. Pour qu’il soit vraiment efficace sur le long terme, et qu’il convertisse tes visiteurs en acheteurs potentiels, il doit obéir à une véritable stratégie tout en mettant en valeur l’esthétique de ta marque.

Ta carte de visite, tes flyers, ebooks, images pour tes réseau, pour ton blog

Autant d’éléments colatéraux qui contribueront à faire écho à l’essence de ta marque dans tous les endroits où tu pourrais avoir de la visibilté. Encore une fois le but est de faire en sorte qu’on se souvienne de toi mais aussi qu’on ait le réflexe de penser à toi en voyant parfaitement ce que tu représentes rien qu’en voyant un élément de ta marque.

Pourquoi prendre cet aspect de ton business au sérieux, même si tu débutes

Je me suis rendue compte au fil des années qu’en ne pensant pas son business comme un tout (aussi bien ses services que sa communication, ses textes et sa marque), on perdait un temps colossal.

Bien sûr lorsqu’on débute une aventure entreprenarial on tâtonne et on évoluera sans doute. Mais en ne mettant pas en place des fondations solides on s’autorise à être inconstant et à partir dans toutes les directions au lieu de se concentrer sur l’essentiel: ses objectifs à long terme.

Prendre au sérieux sa marque c’est oser affirmer qu’on est prêt à réussir dans son entreprise, qu’on va aller jusqu’au bout de ses envies.

On voit souvent la tendance inverse, notamment dans le monde du coaching en ligne. « Lancez-vous ! Vous verrez bien après pour le logo, le design, l’esthétique ». Ceux qui disent cela n’ont pas compris le principe de développer sa marque.

Je ne dis pas que ton activité va colapser si tu n’as pas de marque. Loin de là ! Elle risque de fonctionner, mais à un moment donné tu vas te rendre compte que tu veux plus, que tu n’es pas satisfaite avec ta clientèle habituelle, tu vas vouloir passer un palier. C’est d’ailleurs souvent à ce moment là que tu vas prendre conscience que tu dois travailler ta marque. Toute expérience est bonne à prendre certes, mais perdre deux ans, trois ans parce qu’on n’envisage pas son activité comme un Tout, c’est un peu dommage.

 

 

  • 0

    Comprendre la notion de marque

    Pourquoi est-ce plus important qu'on ne te le fait croire ?

  • 1

    Avant le visuel le personnel

    Tu es la première pierre de l'édifice

  • 2

    Les principes du design

    A quoi reconnaît-on un bon design capable de magnifier sa marque

  • 3

    Le gratuit vs le payant pour créer sa marque

    Pourquoi payer un graphiste quand je peux tout faire moi-même ou trouver du gratuit

  • 4

    Quels éléments peuvent contribuer à faire connaître ta marque ?

    De quoi as-tu besoin pour te constituer une marque solide

  • 5

    Pourquoi prendre cet aspect de ton business au sérieux

    Pourquoi avoir une marque de qualité est crucial surtout si tu développes ton activité en ligne

Banner-guide-bas

Créer sa marque c’est être prêt à s’affirmer, à croire en son entreprise. Avoir une marque c’est prêter attention aux moindres détails pour que l’ensemble de ce qu’on entreprend soit professionnel & mémorable. Enfin, une marque c’est quand le design rencontre ton univers et le rend tangible.