La Newsletter pour les indépendantes qui développent leur activité en ligne

Sommaire.

  • 0

    Le pouvoir magique de la Newsletter

    Quelle est l'utilité de la Newsletter pour ton activité en ligne ?

  • 1

    Glossaire de la Newsletter

    Comprendre enfin tout le jargon utilisé pour parler de la Newsletter

  • 2

    Construire sa liste d'abonnés

    Par où commencer et que doit-on poster ?

  • 3

    Comment inciter les visiteurs de mon site à s'abonner

    La question des freebies

  • 4

    Choisir son service d'emailing

    Utiliser celui qui est fait pour tes besoins

  • 5

    Imaginer sa Newsletter comme un journal ou un voyage à coeur ouvert

    Remettre l'humain au centre des préoccupations marketing

Si les mots Newsletter et liste d’abonnés te font faire des cauchemars parce que tu sais que ton activité en ligne en dépend (c’est ce qu’ils disent tous non?) que c’est une question de vie ou de mort..digitale d’avoir une Newsletter qui t’apporte de nombreux abonnés, qui t’aide à vendre et vendre encore, prends une minute, ferme les yeux et respire profondément.

C’est fait? Bon maintenant installe toi confortablement pour ta lecture car on va dédramatiser les choses et on va étudier dans l’ordre ce qu’implique de mettre en place une newsletter lorsqu’on est une femme indépendante et passionnée qui veut développer son activité en ligne.

Le pouvoir magique de la Newsletter

Le pouvoir de la Newsletter n’est pas négligeable. Il va te permettre de délivrer ton message directement dans la boîte mail de tes abonnés. Et ça c’est inestimable.

Pourquoi ?

En plus de ton blog, es-tu présent sur les réseaux sociaux ? T’y sens-tu assez à l’aise pour y poster à toute heure ? Obtiens-tu l’engagement que tu souhaiterais? …Oui…Non…Un peu…

Les abonnés de ta newsletter sont des personnes avec qui tu pourras partager tes connaissances, tes passions, tes services et cela presque en « face à face ». Si tu penses bien ta Newsletter et qu’elle reflète vraiment qui tu es, tes abonnés vont prendre le temps de se poser derrière leur écran et de lire, sans être distraits. Leur lecture sera de qualité. C’est en construisant ainsi une relation de confiance avec tes abonnés (mais pas n’importe lesquels, je vais en reparler plus bas) que la Newsletter pourra se révéler comme un véritable levier pour ton activité en ligne.

  • La question des réseaux sociaux

A moins que tu ne sois une pro des réseaux ou que tu aies dans ton équipe une personne uniquement dédiée à ce poste, il y a peu de chance que tu puisses tout miser sur tes réseaux. C’est d’une part un énorme travail quotidien, d’autre part comme chacun sait, on a aucun contrôle sur ce que les personnes qui nous suivent vont voir ou pas dans leur fil d’actualité. Twitter défile à vitesse grand V et Facebook ou Instagram ont leurs propres algorithmes…
Par contre, ta Newsletter te permet d’avoir un accès direct aux boîtes mails de tes abonnés, cela n’appartient qu’à toi.

You Are In Charge!

La Newsletter est « the next big thing ». Pourquoi? Parce que tu en es le maitre absolu. Tu n’as pas à acheter des pubs sur les réseaux pour la promouvoir. Tu décides ce que tu veux publier et qui va voir ce que tu publies.

Un tremplin pour ton activité en ligne

Si tu vends des produits ou des services, tu as besoin de les faire connaître, de partager des informations. Une mailing list est donc essentielle.

Les gens qui apprécient ce que tu fais vont te lire parce que ton expertise est importante à leurs yeux. Ils se sont inscrits parce qu’ils se sentent engagés dans ce que tu fais. Pourquoi ne deviendraient-ils pas tes futurs clients si ce que tu vends correspond à un besoin de leur part ?

Et c’est bien là la finalité, n’ayons pas peur de le dire : vendre mais vendre dans l’échange. Quelqu’un a besoin de ton expertise / produit il a confiance en toi et achète parce qu’il a un besoin, toi, tu proposes ton expertise en échange il est donc normal que tu sois rémunéré. Normal entends-tu ? 

Les anglo-saxons vont parler d’ »email marketing » et ça, ça va te faire peur parce que ça va résonner avec une connotation négative à tes oreilles.

Mais soyons clairs, ta Newsletter est là pour t’aider à développer une activité dont tu veux vivre et, bien que ça me plairait beaucoup, on ne peut pas vivre d’amour et d’eau fraîche.

Même si tu entends parler de « vente douce » ou autre concept similaire, l’objectif numéro un d’une bonne Newsletter est ou devrait être de t’apporter des clients.

Tu vas donc faire du marketing dans ta Newsletter que tu le veuilles ou non.

Le truc, si tu es comme moi et que tu n’aimes pas la vente pour la vente mais la vente parce que tu sais qu’il y a quelque chose de positif qui va en ressortir (une rémunération pour toi et la résolution d’un problème pour ton client) c’est qu’il va falloir mettre en place des systèmes bien pensés pour que tout le monde y gagne. Ton lecteur tout comme toi.

La question de l’audience visée

Donner son adresse mail n’est pas rien à l’heure où notre boîte mail est surchargée de courriers électroniques en tout genre. Si un visiteur de votre site vous fait confiance au point de vous laisser un droit d’entrée dans cette fameuse boîte mail, il ne faut pas le décevoir. Or pour ce faire, il faut connaître ton audience et voir si tu t’adresses aux bonnes personnes. Rien n’est plus déprimant que de voir des personnes qui s’abonnent à ta Newsletter mais qui au final ne les lisent pas…

Il te faut donc définir ton audience. Demande-toi :

Pour qui écris-tu ? Que peux-tu apporter à ces lecteurs ?

Peut-être êtes es-tu nutritioniste et ton « lecteur idéal  » est une femme qui cherche à avoir une meilleure hygiène de vie ? Tu vas alors lui prodiguer des conseils pour l’aider à résoudre les problèmes qu’elle rencontre pour y parvenir. Peut-être même que si ta lectrice apprécie tes conseils, elle fera appel à toi pour que tu l’aides en vrai, ou peut-être achètera-t-elle ton futur livre de recettes ?

Ton abonné est quelqu’un avec qui tu vas établir une relation de confiance car tu lui apportes quelque chose dont il a besoin à un moment de sa vie, que ce soit des conseils mais aussi du soutien, le partage de ton expérience personnelle, tes connaissances, et toi, de ton côté, tu as cette envie de partager avec des gens qui auront les mêmes aspirations. C’est d’ailleurs pour cela qu’on va souvent parler de « faire grandir sa communauté ». On se sent plus forts et plus en confiance lorsqu’on traverse les mêmes choses.

Il ne faut donc pas chercher à toucher la majorité des gens, mais de s’adresser à ceux qui correspondent à ta niche. Et, non, ce n’est pas « mal » d’avoir une niche. Ça signifie au contraire que tu es expert en un domaine qui te touche de près.

Glossaire de la Newsletter

Entrons maintenant dans le vif du sujet.

Si tu comprends le principe de la Newsletter : un visiteur de ton site remplis un formulaire et se retrouve abonné, alors tu lui envoies des mails.

Il y a tout un jargon qui gravite autour et qui peut te sembler obscur au début. Nous allons donc décortiquer tout cela et essayer de comprendre comment quelque chose d’aussi simple à la base : envoyer un mail, peut devenir finalement le cauchemar des indépendantes qui se lancent en ligne pour la première fois.

En interne

Dans ton service d’emailing (là où tu vas envoyer tes newsletters – j’en parle dans la suite-) tu vas devoir :

Créer une liste, personnaliser un « template » / « layout »/ »mise en page », personnaliser le footer / pied de page de ta newsletter, entrer ton adresse physique, paramétrer tes formulaires, apprendre à regarder tes stats, créer une campagne, mettre en place une « automation », vérifier ton taux de conversion, gérer le double opt-in, segmenter, utiliser des tags, créer des séquences…tu as la tête qui tourne ? Allez on s’y met !

Je vais utiliser les termes français quand cela est possible mais aussi les termes anglais car certains services ne sont disponibles qu’en anglais ainsi tu sauras à quoi je fais référence le moment venu.

  • Ton adresse physique : il te faudra la rentrer quelque part dans les paramètres de ton compte. Elle est obligatoire légalement et normalement après l’avoir rentrée elle apparaîtra automatiquement en bas des newsletters que tu enverras.
  • Créer une liste : là cela va dépendre de ton service d’emailing mais beaucoup demandent de créer une liste / audience (appelée comme ça chez Mailchimp désormais) qui va comporter tous les abonnés qui s’inscriront sur ladite liste. Tu peux ainsi avoir une liste générale (abonnés newsletters) mais aussi des listes nommées d’après tes cadeaux gratuits (abonnés ebook ). Chez Convertkit je n’ai pas de liste, juste des abonnés à qui j’ai assigné un « tag » ou étiquette.
  • Taguer un abonné : Chez certains service d’emailing comme convertkit on peut définir des règles ainsi je peux très bien avoir tous mes abonnés à qui je vais envoyer des newsletters « généralistes » mais créer des liens dans ses newsletters qui m’aideront à affiner les intérêts de mes abonnés. Lorsqu’un abonné clique sur un lien (ex: intéressé par instagram) je peux le « taguer » et ensuite je pourrai lui envoyer du contenu spécifique à instagram. Cette méthode permet d’avoir un meilleur taux d’engagement car tu envoies vraiment à tes abonnés ce qu’ils recherchent.
  • Personnaliser ton « template » : C’est la mise en page, le design que tu vas apporter à ta newsletter. Selon les services d’emailing tu peux les personnaliser avec un système de « drag and drop » / « glisser – déposer ». Je te recommanderai de rester le plus simple possible pour faire comme si tu envoyais un email à une connaissance. Il faut privilégier la lecture aux images trop envahissantes ou aux designs trop poussés.
  • Personnaliser le footer: Le pied de page de ta newsletter doit comporter un lien pour que ton abonné puisse se désinscrire. C’est obligatoire légalement donc vérifie que tout est en ordre dans ta newsletter.
  • Gérer le double opt-in: Depuis la loi RGPD il faut que tu vérifies que cette option est bien activée dans ton compte. Il faut que tes abonnés confirment leur abonnement en cliquant un lien / bouton dans un mail qu’ils recevront dans leur boîte mail. Cela te permet de t’assurer que tu as leur conssentement.
  • Créer une séquence : Ce n’est pas obligatoire mais conseillé lorsque tu as une activité en ligne. Une séquence est une série de mails écrite à l’avance dont l’envoi est automatisé. Un abonné recevra ainsi par exemple une « séquence de bienvenue » et il recevra les mails qu’elle contient  tous les jours, tous les deux jours ou toutes les semaines selon l’objectif que tu as en tête. Ceci est pratique car chaque nouvel abonné reçoit les mêmes mails quelque soit le moment où il s’est abonné à ta Newsletter.
  • Mettre en place une « automation » : c’est justement programmer ces séries de mails de manière automatique.
  • Paramétrer les formulaires ou les créer: Cela va dépendre du service d’emailing que tu utilises et si pour les mettre sur ton site tu utiliseras un plugin ou non. Dans tous les cas il faudra que tu paramètres les champs (obligatoires) du formulaire. En général je recommande le prénom et l’email.
  • Vérifier ton taux de conversion: Cette donnée t’indique un pourcentage qui va t’aider à déterminer le succès de tes newsletters. S’il est bas c’est que peu d’abonnés ont ouverts tes mails. Cela veut dire deux chose, soit que ce que tu envoies ne les intéresse pas, soit que tu ne t’adresses pas encore à la bonne audience. Des ajustements seront alors nécéssaire. Ne fais pas l’autruche même si tu n’aimes pas les chiffres, ces données sont importantes car cela ne sert à rien que tu dépenses de l’énergie pour des abonnés qui ne te lisent pas.

En externe

  • L’opt-in ou formulaire d’inscription: C’est le formulaire que tu vas installer sur ton site. Opt-in est le terme anglais mais il est de plus en plus utilisé.
  • Pop up: Le pop up est cette fenêtre qui va apparaître au bout de quelques secondes sur ton site pour proposer un cadeau gratuit ou l’inscription. Il peut être juste une petite fenêtre au centre de l’écran, ou prendre la totalité de l’écran. Je suis assez sceptique face aux pop-ups lorsque l’on est dans une industrie de services. Je les déconseille car s’ils augmentent le nombre d’abonnés, ces derniers ne sont pas vraiment de qualité. Attirés par quelque chose de gratuit ou abonnés avant même de te connaître ils ne font pas, en général, partue de ton audience la plus fidèle. Ils sont en outre très envahissants et ennuyeux sur version mobile.
  • Le freebie ou cadeau gratuit: Le freebie est quitte ou double. D’un côté il peut servir à donner un petit aperçu de ce que tu proposes et permet donc à l’abonné de connaître ton style ou de prendre connaissance de ton expertise. Cependant, et j’ai testé cela de mon côté, le freebie peut aussi attirer les mauvaises personnes. Cela peut-être grisant de voir son nombre d’abonnés augmenter lorsqu’on propose un freebie, mais la plupart de ces abonnés ne sont attirés que par le « gratuit » et n’ouvre aucun autre de tes emails qui ne contient pas lui aussi un cadeau. Je me suis rendue compte que j’avais des abonnés qui n’étaient pas du tout dans ma cible et ne faisaient pas partie de mon audience idéale à cause de ces freebies. C’était flagrant aussi au niveau du tôt de conversion. Parmi une série d’emails, celui qui avaient le plus de taux de conversion était celui contenant le freebie mais les autres mails, plus authentiques, plus en phase avec moi n’étaient presque pas ouverts. C’est pour cela que j’ai supprimé quasiment la moitié de ma liste au bout du compte.
  • Plugin: Si ton site est construit avec WordPress, le plugin ou extension est un petit « programme » qui se rajoute à ton site en le téléchargeant. Il va lui offrir des fonctionnalités qui n’existaient pas nativement. Il en existe de nombreux pour relier son service d’emailing à son site et te permettent de faire cela facilement. Néanmoins tous ne sont pas compatibles avec tous les services d’emailing, c’est donc quelque chose à prendre en compte lorsque tu choisis la plateforme avec laquelle tu souhaites envoyer ta newsletter.

Construire sa liste d’abonnés lorsqu’on a une activité d’indépendante en ligne

Maintenant que tu connais le pourquoi et le vocabulaire adéquat pour pouvoir comprendre ce qu’implique la newsletter, tu dois te dire que c’est bien beau mais que tu ne vois pas trop par où commencer.

En tant qu’indépendante qui souhaite construire une activité dont la réussite dépend essentiellement de sa présence en ligne tu dois te dire que tu as une grosse pression. Il faut juste que tu gardes en tête ceci:

La qualité de tes abonnés vaut mieux que le nombre d’abonnés

Je vais te proposer plusieurs étapes qui ont pour but de te faire réfléchir sur ce que tu souhaites faire avec ta newsletter et te permettront d’envisager un plan d’action.

#1 Définis ton audience idéale

Définir son audience idéale est un exercice super compliqué surtout si on débute. Vraiment. Je ne dis pas cela pour te faire peur, mais pour que tu ne perdes pas de temps comme j’ai pu en perdre.

En effet, tu peux inconsciemment vouloir plaire à tout le monde par peur de te retrouver avec zéro inscrit sur ta liste d’abonnés (pour info: ça n’arrivera pas!). Donc tu vas élargir cette audience mais crois moi, en voyant trop large et en t’adressant à tout le monde en général, tu vas te fondre dans la masse.
Et oui, tu vas en fait te retrouver « en compétition » avec des tas d’autres personnes / blogueurs / entrepreneurs qui vont tous parler des mêmes sujets et les gens ne pourront pas identifier que tu es LA personne dont ils ont besoin. Tout ce que tu vas réussir à faire est « te fondre dans la masse ».

Est-ce que les lecteurs que tu vises et les personnes que tu veux aider sont des mamans, des mamans de jumeaux, des mamans d’enfants qui ont des besoins spécifiques, des mamans qui travaillent, des mamans qui restent à la maison et auraient besoin de mieux s’organiser… C’est un exemple parmi tant d’autres mais cela te permet de voir que tu peux toucher une catégorie spécifique de personnes. N’aies pas peur d’imaginer cette audience comme une personne avec qui tu te sentirais à l’aise pour discuter autour d’un café.

  1. Cette personne est elle un homme, une femme ou peu importe?
  2. Qu’aime t-elle faire dans la vie ?
  3. Est-elle mariée, célibataire, avec des enfants?
  4. Quel est son métier ?
  5. Avec quoi éprouve t’-elle des difficultés ?
  6. Où habite t-elle?

Ces questions peuvent sembler simplistes, mais elles vont te permettre de garder en mémoire qui est exactement cette personne pour qu’aà chaque fois que tu écris (et cela est valable aussi pour ton blog) tu imagines lui parler en direct. Chaque fois que tu te mets à ton clavier pour rédiger une newsletter, demande toi si cela va « faire tilt » dans l’esprit de cette personne.

#2 Commence avec un plan :

La façon dont tu penses tes Newsletters doit être établie en lien étroit avec les objectifs que tu as définis pour ton activité.

Ainsi ta Newsletter peut te servir à :

  • Ramener du traffic sur ton site
  • Créer des fans qui adopteront ta marque
  • Faire des ventes, partager des promotions ou événements liés à ton activité
  • Te connecter de manière plus « intime » et créer du lien avec ton audience

Ton premier travail va donc être de créer une série de mails qui vont obéir à l’un de ses objectifs. Si tu te disperses, tu ne vas pas tenir la cadence et tu vas te retrouver à ne plus savoir quoi écrire.

Imagine ce que tu souhaites apporter à ton audience idéale tout en gardant en tête ce que tu veux accomplir pour toi même et ton activité.

Ex: si tu t’adresses à des mamans débordées et que tu es coach en parentalité et que ton objectif est de décrocher des accompagnements. Pense à une série de mails où tu vas donner des conseils à ces mamans qui se rendront compte de ton expertise, mettront tes techniques en place mais feront peut-être appel à toi pour un accompagnement plus approprié à leur situation particulière.

#3 Place tes formulaires efficacement sur ton site:

Tes formulaires doivent être accessible facilement mais en même temps s’adresser à la bonne audience. Rien de pire qu’un cadeau de type « appât » qui va générer un grand nombre d’inscrits qui s’abonnent juste pour le cadeau et puis bye bye.
Tu vas vite te retrouver avec des abonnés fantômes qui peuvent te coûter cher si tu es sur un plan payant.

Les endroits idéaux pour les formulaires sont :

  • Ta page d’accueil: Essaie de mettre en place ici un formulaire en lien direct avec ton objectif principal.
  • Dans ou sous tes articles. L’idéal étant d’avoir quelques formulaires en lien direct avec l’article en question surtout si tu traites de différentes thématiques et si tu as différents produits ou forfaits à vendre.
  • En bas de certaines de tes pages (à propos par exemple)
  • Sous forme de bandeau fin en haut du site (type hello bar) ou de pop up (en étant non invasif)

Evite l’erreur suivante: avoir un formulaire qui dit: « inscris toi à la Newsletter ». Pour être sûre d’avoir de l’engagement il est essentiel que tu précises le bénéfice que ton lecteur va retirer de ta Newsletter.

Pense :

Reçois un mail par semaine pour t’aider dans ta vie de maman débordée

plutôt que:

Reçois mes newsletters en t’inscrivant ici

Tu comprends la nuance? Déjà tu t’adresses à ton audience idéale et ensuite tu définis une fréquence. Si tu veux que tes lecteurs deviennent « fan » de ta newsletter il va falloir faire preuve de constance, il va falloir les « tenir en haleine » et leur donner envie de cliquer sur ton mail chaque fois qu’ils en reçoivent un.

#4 Sers toi de tes réseaux:

Si avec le temps tu développes un freebie qui te permet de mettre en place une séquence d’emails particulièrement importante pour toi et dont le but est de te ramener des abonnés de qualité ou des clients, n’hésite pas à lui consacrer une « landing page ».

Une landing page est une page sans menu et sans pied de page qui se focalise uniquement sur le contenu, ici ton cadeau gratuit.
L’intérêt d’une telle page est que tu peux la partager facilement sur les réseaux sociaux tout en amenant les gens sur une page au design soigné et qui explique l’intérêt qu’elle gagnera à s’abonner. Ce type de page obtiens généralement un bon taux de conversion car le lecteur n’est pas perdu par l’environnement du site.

Tu peux même imaginer mettre une épingle sur Pinterest amenant à cette page dans ce cas imagine l’impact:

Image sur Pinterest > landing page > personne intéressée qui s’inscrit > Séquence de mails ayant un de tes objectifs en tête > personne intéressée par ton contenu > futur client

Tout ça grâce à une image et à une page de ton site. Intéressant non?

#5 Quel type de contenu pour ta Newsletter quand tu vends des services en ligne ?

Le principal problème des indépendantes avec qui j’ai pu travailler a été de reconnaître l’importance que pouvait avoir la Newsletter pour leur activité en ligne mais de ne pas savoir quoi écrire. Elle se décourageait donc sur le long terme.

La seule chose à retenir est que tu dois écrire quelque chose d’utile (partager une expérience personnelle, enseigner quelque chose) de le faire avec sincérité et si tu le peux avec humour.

Je vais donc te donner un aperçu du type de contenu que tu peux envisager.

  • Une séquence de Bienvenue: Imagine 5 à 7 mails pour te présenter, informer sur tes services, dire en quoi tu peux aider et ce que tu vas proposer dans ta Newsletter, proposer des ressources et dire que tu es présente sur les réseaux sociaux. N’hésite pas à poser une question dans cette première séquence afin de demander à tes abonnés ce qu’ils attendent de toi.
  • Des séquences assignées à chacune de tes offres : si tu as 3 forfaits par exemple tu peux parler de sujets touchants à chacun de ces forfaits en mentionnant tes offres dans certains mails. Le but étant de mettre en avant un service/produit en particulier mais de correspondre surtout à l’audience que tu souhaites toucher. Tout le monde n’est pas au même « endroit » (tu as peut-être des clients qui débutent si tu es coach en développement personnel mais d’autres qui veulent passer un palier)
  • Une Séquence « infinie » : c’est une séquence que tu peux programmer après ta séquence de bienvenue avec des mails qui s’adressent à tous tes abonnés que tu programmes. Tu l’enrichis au fur et à mesure avec des articles de blog, des anecdotes et tu programmes ces mails une à deux fois par mois. Tu es ainsi sûre de ne jamais avoir un mois sans que l’on entende parler de toi dans sa boîte mail (Il faut bien sûr que tu aies préparé ces mails à l’avance) et chaque nouvel abonné part du début de la séquence à chaque fois !
ex: Séquence de bienvenue > Séquence infinie dans laquelle tu écris 12 mails que tu programmes et quand tu as du nouveau contenu (cela peut-être de nouveaux articles de blog) tu ajoutes des mails à cette séquence. Ton abonné aura ainsi toujours du contenu régulièrement.

Des idées de sujets dont tu peux parler dans tes Newsletters:

  • Tu peux parler du projet du moment et montrer ce qui se passe en coulisses de ton activité
  • Tu peux poser des questions à tes lecteurs ou faire des sondages
  • Tu peux partager des extraits de quelque chose que tu es en train de préparer (une conférence par exemple)
  • Partage tes derniers articles. Tes lecteurs vont plus souvent sur leur boîte mail que ton site mais je te conseille de ne pas les mettre en entier et de diriger tes lecteurs sur ton site (c’est là que sont tes offres, ne l’oublie pas)
  • Ecris à tes abonnés si tu as une offres spéciale à partager avec eux.
  • Tu peux aussi partager une expérience personnelle qui peut toucher tes abonnés car ils seraient susceptibles de vivre la même situation que toi (ex: un congé maternité & la gestion d’un business en ligne)
  • etc.

Comment inciter les visiteurs de mon site à s’abonner

4 points pour inciter tes visiteurs à s’abonner

Je vais donc partager avec toi 4 points qui peuvent donner envie à tes visiteurs de s’abonner mais aussi à faire le tri entre ceux qui s’intéressent vraiment à ce que tu fais et ceux qui ne veulent qu’un cadeau gratuit:

1.Avoir un formulaire d’abonnement engageant et fun

Tes visiteurs n’ont pas « envie de s’abonner à la Newsletter pour avoir des nouvelles » ils veulent savoir C.O.N.C.R.E.T.E.M.E.N.T ce qu’ils vont obtenir et ils ne veulent pas « s’abonner » mais « recevoir leur guide » , « joindre une communauté de badass » , « être un VIP » etc. Pense à un texte sympa pour ton bouton et démarque toi !

2. Créer un « freebie » pour tes articles les plus lus

Mais pas n’importe lequel. Un freebie que tu pourras soit relier à une catégorie de personnes que tu vises ou à l’un de tes services en particulier. Pense à quelque chose qui te permettra de mettre en valeur ton expertise, pas à une « babiole » qui soit juste un aimant à abonnés

3. Créer des formulaires pour des offres à venir

Tes visiteurs peuvent alors être sur liste d’attente car ils sont possiblement intéressés ainsi tu as déjà un vivier d’acheteurs potentiels pour ton offre et c’est un bon moyen de voir si elle peut marcher ou pas.

4. Créer quelque chose de valeur

Comme un mini cours par exemple, une série de podcasts ou de vidéos. C’est quelque chose qui demande un investissement en terme de temps mais qui peut valoir le coup car tu toucheras davantage des abonnés qui seront prêts à passer à l’action ou à te consacrer du temps en prenant la peine de suivre le mini cours que tu leurs porposes.

Quel type de contenu offrir

  • Des pdf: fiche de travail, fiche pense bête,  calendrier, citation, infographie, calligraphie, checklists, to-do-list
  • Ebook
  • Des photos gratuites (si tu es photographe par exemple: je pense à Styled Stock Society qui propose un membership pour toujours avoir des photos stock de qualité à portée de main. Elle propose des photos gratuites tous les mois mais si on a des besoins importants ses abonnements mensuels sont idéaux !)
  • Une consultation gratuite
  • Des images, motifs, créations (si tu es graphiste par exemple)
  • Un mini cours par mail
  • Un cours gratuit (que tu héberges sur Teachable par exemple)
  • Un quizz
  • Une série de vidéos
  • Un fichier audio
  • Une liste de tes ressources favorites

Garde cependant en tête que ce contenu doit s’adresser à ton audience cible et lui apporter quelque chose d’utile ET en lien direct avec ton expertise.

Choisir son service d’emailing

Il existe des dizaines de solutions sur le marché. Parmi les plus populaires: Mailchimp, Convertkit, Get Response, Aweber, Active Campaign…

Pour ma part je vais m’intéresser ici seulement à deux solutions. D’une part parce que je les connais, d’autre part parce qu’elles sont parfaitement adaptées à ton activité si tu vends des services, des cours, des caochings en ligne.

Mailchimp

Si tu débutes tout juste et que tu n’as pas une stratégie d’emailing très développée Mailchimp est idéal.

C’est pour moi un très bon outil pour une solution gratuite. Plus d’un million d’utilisateurs lui font confiance et ce service offre une multitude d’options qui si elles peuvent être un peu déstabilisantes au premier abord, offrent de belles possibilités tout de même. Mailchimp permet un bon nombre de personnalisations et est assez ludique à utiliser. Enfin et surtout, Mailchimp s’intègre avec beaucoup d’applications.
Cette notion d’intégration est importante car si tu veux te faciliter la vie et intégrer ton système d’emailing avec ton site ou d’autres systèmes (cours en ligne, paiement etc) il est essentiel d’avoir un outil qui le permette. Parfois en voulant prendre le dernier programme à la mode ou un qui est moins connu mais moins cher pour ses solutions payantes, on oublie qu’on aura plus de difficultés pour le contrôler dans les différents aspects de son business.

Ses seuls désavantages sont qu’il n’est pas très intuitif et que lorsqu’on commence à avoir une stratégie d’email marketing, cela peut devenir complexe à utiliser.

Convertkit

Si tu vends des produits en ligne et que tu veux développer ton audience avec précision alors convertkit est l’outil qu’il te faut.

Je suis passée chez eux pour donner une nouvelle dimension à ma Newsletter. Convertkit est pour moi un outil puissant qui permet d’utiliser sa Newsletter intelligemment, l’abonné est au centre de ce système et non plus les listes souvent anonymes et compliquées à utiliser avec Mailchimp. Bien sûr ce n’est pas gratuit, mais c’est un investissement que j’ai décidé de faire pour mon business et je ne le regrette pas. En plus on peut créer des landing page et les formulaires sont faciles à intégrer à son site. Un outil qui m’a conquise dès le début.

Chez Convertkit il est aisé de réaliser des séquences automatiques et de paramètrer ses campagnes pour affiner au mieux les intérêts de tes abonnés grâce aux « tags ». Quelque chose comme créer une séquence promotionnelle mais désinscrire de la séquence de mails quelqu’un qui en cours de route aurait acheté ton produit et le faire passer sur une autre séquence de mails consacrée à tes acheteurs peut se faire en un clic. J’adore, Convertkit me facilite vraiment la vie.

Tout comme l’hébergement est important à mes yeux lorsqu’on développe une activité qui se passe en ligne, choisir le bon service d’emailing est essentiel si on veut vraiment mettre en place une stratégie qui nous permette de toucher les bonnes personnes et de vivre de sa passion.

Conclusion: Imaginer sa Newsletter comme un journal ou un voyage à coeur ouvert

Oui la Newsletter est là pour vendre lorsqu’on l’utilise pour son activité en ligne, oui c’est un outil, mais il ne sera pas efficace si on y met pas de soi, de sa personnalité. On peut s’aider en mettant en place des techniques, des mails pré-formatés « pour ne plus avoir à y penser », « pour qu’ils fassent le travail à notre place », mais il est compliqué de faire du copier-coller de modèles de mails comme on peut de plus en plus en trouver si on souhaite avoir une véritable audience sur le long terme et rendre son activité en ligne pérenne.

Tu dois aussi avoir du plaisir à créer cette newsletter de même que tu as plaisir de travailler avec tes clients / élèves. En imaginant ta newsletter comme un journal qui va évoluer et grandir avec toi tu apportes plus de valeur à tes abonnés. Ils vont avoir envie de suivre quelqu’un pour ce qu’il est plutôt que quelqu’un pour ce qu’il fait.

Ton activité ne te définit pas entièrement, ta personnalité est unique et c’est ce que tu dois garder à l’esprit lorsque tu t’adresses à ton audience que ce soit dans tes newsletters ou ton blog.

 

  • 0

    Le pouvoir magique de la Newsletter

    Quelle est l'utilité de la Newsletter pour ton activité en ligne ?

  • 1

    Glossaire de la Newsletter

    Comprendre enfin tout le jargon utilisé pour parler de la Newsletter

  • 2

    Construire sa liste d'abonnés

    Par où commencer et que doit-on poster ?

  • 3

    Comment inciter les visiteurs de mon site à s'abonner

    La question des freebies

  • 4

    Choisir son service d'emailing

    Utiliser celui qui est fait pour tes besoins

  • 5

    Imaginer sa Newsletter comme un journal ou un voyage à coeur ouvert

    Remettre l'humain au centre des préoccupations marketing

Banner-guide-bas

La Newsletter, même s’il y a des « techniques » à connaître pour qu’elle convertisse est plus efficace, notamment pour les indépendantes en ligne, lorsque c’est l’humain qui prévaut. Il vaut mieux privilégier une petite audience de qualité qu’une grande audience fantôme.