Skip to content

Ravie de partager cet article

avec toi !

Où en es-tu

DANS TA DIGITAL JOURNEY ?

Découvre tes points forts, mets le doigt sur tes blocages actuels et prépare toi à aller de l'avant

Bien choisir son audience pour faire grandir son business en ligne

Une des plus grosses difficultés à laquelle j’ai du faire face dans le chemin professionnel que j’ai entrepris, est le choix des gens à qui je m’adresse ou avec qui je veux travailler. Ça peut paraître simple au premier abord pourtant j’ai lutté pendant plusieurs années pour savoir à qui m’adresser avec mes services, dans mes newsletters ou sur mes réseaux.

Le plus important dans ton business est d’avoir quelqu’un à servir et de bien le servir. Mais pour faire ça il ne suffit pas de sauter dans le grand bain et d’attendre patiemment que les gens viennent vers toi. Ça ne marche pas comme ça.

En fait, pendant plusieurs années j’ai attiré une audience très large avec laquelle je ne me suis pas sentie en phase du tout. Cela s’est traduit par un manque d’assiduité de mon côté dans ma création de contenu parce que mes newsletters ne créaient pas l’engagement escompté et cela me décourageait.

Tu vois, j’ai un problème en fait, je veux être aimée. Alors j’essaie de plaire à tout le monde et d’aider tout le monde. Sauf que ça s’est traduit par une mini dépression où j’ai eu envie de tout lâcher. J’en suis même arrivée à mal vivre un commentaire public négatif parce que je n’avais pas répondu à une demande de site alors que la personne en question n’était pas dans ma cible et que je ne me considérais pas comme la bonne personne pour son projet.

C’est pour cela que tu entends sûrement tout le temps: il faut choisir une niche, il faut définir ton client idéal, il faut cerner ton audience. Crois moi, plus tôt tu travailles là dessus et mieux c’est !

Voici donc 5 pistes de réflexions qui pourront je l’espère t’aider à trouver ton audience idéale et ta niche.

#1 Spécialiste ou Généraliste ?

Te spécialiser dans quelque chose, te permet de développer des aptitudes dans lesquelles tu excelleras. Tu pourras donc être regardé comme un expert plus rapidement et être la personne à consulter dans ton domaine de prédilection.

Te spécialiser dans une discipline ou dans une « thématique » semble risqué parce qu’on se demande si on aura assez de clients sur le long terme et si on a des concurrents, on a tendance à se mettre plus la pression pour « être le meilleur ».

Le spécialiste a souvent une passion qui deviendra sa niche, il est donc essentiel de connaître ton talent et de savoir ce qui te fait vibrer.

Par exemple: Ma passion est d’enseigner et de créer. Je me sens plus proche des femmes qui sont indépendantes et ont un business quasi exclusivement en ligne.  Je suis Web Designer et j’adore imaginer des sites où chaque élément est connecté à un autre pour offrir une expérience utilisateur unique. Ainsi, j’aide les indépendantes à atteindre leurs objectifs professionnels et financiers grâce à mes sites ou mes formations.

Mais ça n’a pas toujours été si net dans mon esprit.

Au début, je me suis adressée à tous. Je voulais aider tous ceux que je pouvais puisque j’étais moi-même comme une abeille allant de site en site pour trouver des réponses. Mon blog était utile car j’y traitais de nombreux sujets parfois techniques, parfois personnels et j’avais du trafic. Mais des ventes ? Non. Car en ne ciblant pas mon audience je n’étais non seulement pas constante dans mon discours mais j’attirais juste des abeilles comme je l’avais été, qui venaient butiner et repartaient.

Doit-on pour autant ne pas être généraliste ?

Ce n’est pas ce que je dis. Tu peux vouloir explorer une large audience ou des sujets plus vastes. L’avantage est que tu pourras peut-être avoir de multiples casquettes et de voir certaines choses dans leur ensemble, cependant soit conscient qu’en ne t’adressant pas à une catégorie de personnes, cela te demandera plus de temps pour marquer les esprits et être reconnu.

Voici quelques exemples de spécialités vs généralités:

  • Web Designer pour les restaurants vegan et bio vs web designer (tout court)
  • Graphiste spécialisé dans les événements culturels vs concepteur de logos et de cartes de visites
  • Photographe de mariages vs photographe d’événements

#2 Qui es-tu ?

C’est la question la plus simple qui soit et pourtant si tu sais y répondre, il te sera plus aisé de définir ton audience. Le truc c’est de te demander comment tu veux que les gens te perçoivent, avec quelle image doivent-ils t’associer mentalement ?

Imagine la conversation suivante:

Une fille : « En ce moment je galère avec mon site. Je perds un temps fou à comprendre comment penser mes pages, ce qu’elles doivent comporter, bref je bloque »

Une autre fille: « Ah! Mais attends ! Ça me fait penser à un podcast que j’ai écouté l’autre jour, je suis sûre que ça t’aidera ! J’adore cette nana elle explique bien les enjeux et en plus elle est classe ! ».

Ça peut paraître idéalisé, mais j’ai moi-même eu ce genre de conversation et des amies entrepreneures m’ont fait rencontrer les bonnes personnes grâce à ça.

La façon dont tu es, au naturel, en toute authenticité peut marquer les esprits. Alors comment veux-tu qu’on te décrive ?

Imagine le même type de conversation fictive ou demande à des personnes de ton entourage ou de ton métier de te décrire, ça t’aidera à voir comment tu es perçu et à utiliser les bons mots pour te décrire par la suite.

#3 Quel problème résous-tu ?

Nous parlions de ta passion, de ton talent spécifique au début de cet article. Maintenant, demande toi quel problème tu peux résoudre grâce à la maîtrise que tu as dans ton domaine.

Quels sont les problèmes de ton audience ? Est-ce que ton audience a besoin de savoir s’organiser dans sa vie de tous les jours ? Sur quel point ? Les repas ? Ça tombe bien tu es une pro du « batch cooking » et tu vas pouvoir leur en parler ou leur apprendre ta méthode via une formation.

Là encore n’hésite pas à être précise ! La différence entre la personne qui va faire un blog cuisine et celle qui va se concentrer sur le batch cooking est que la 2e va attirer une audience vraiment intéressée et elle aussi passionnée par le sujet. Cette audience sera plus attentive à ce que tu dis et se souviendra plus facilement de toi car tu deviendras sa référence pour résoudre son problème.

#4 Rencontre ton nouvel ami imaginaire

Il existe un exercice dont tu as du entendre parler, c’est celui du persona ou de l’avatar. Le but étant de créer la carte d’identité de ton client idéal en écrivant le plus d’informations concrètes possibles à son sujet.

Tu as vraiment besoin de créer un profil de ton audience idéal. Cela t’aidera à savoir à qui tu veux t’adresser et qui tu veux attirer car rappelle toi que tu ne veux pas attirer tout le monde. Non non non !

Tu dois pouvoir repousser les personnes qui ne sont pas totalement investies et intéressées par ce que tu proposes parce que sinon tu vas perdre en temps, argent et énergie…à parler dans le vide !

Crée donc un avatar qui aura sa propre vie, ses propres passions, envies. Le truc ce n’est pas d’essayer de faire coller à cette personne quelqu’un qui existe déjà forcément. C’est vraiment d’imaginer la personne avec qui tu rêves de travailler. Après tout c’est pour ça que tu t’es mise à ton compte non?

Voici une liste de choses qui peuvent t’aider à créer ce portrait:

  • Nom
  • Âge
  • Métier
  • Hobby
  • Situation familiale
  • Revenus
  • Ce qui la motive
  • Quel réseau social elle préfère
  • Quel est son rêve

Maintenant que tu as cette personne en tête, adresse toi à elle chaque fois que tu rédiges quelque chose, chaque fois que tu t’adresses « au monde ».

Ça peut paraître dingue, mais il y a des gens là dehors qui sont exactement comme ton amie imaginaire et qui se reconnaîtront dans ta façon de t’adresser à eux. Ils se diront : « Ah mais c’est trop ça! Elle a tout compris! Ça me parle ! » et boum ! Tu auras créé une connexion.

Pour ma part j’ai énormément bloqué sur cet exercice que j’ai fait et refait des dizaines de fois. Les données sont des informations froides pour moi et j’ai eu du mal à créer mon « avatar / client idéal » ainsi.

J’ai donc inventé un autre exercice pour mieux coller à ma personnalité. Je l’appelle l’ami imaginaire. C’est plus un exercice de visualisation qu’un exercice terre à terre.

Je ferme les yeux et j’imagine qu’une personne s’adresse à moi, je note mentalement à quoi elle ressemble, comment elle est habillée, quel âge elle a et j’écoute ce qu’elle me dit. Certains diront que c’est une projection de l’esprit et donc que ça ne permet pas de vraiment « coller » à son client idéal qui doit être un individu propre, mais moi ça m’a vraiment aidée de procéder ainsi.

Lorsque j’écris un article ou du contenu, je visualise cette personne et je fais comme si je m’adressais à elle, voir comme si nous avions une conversation et ça m’aide à trouver les bons mots pour parler.

Cet exercice est inspiré du Livre du voyage de Bernard Werber que j’ai lu quand j’avais 13 ans. Cela permettait de visualiser un endroit où on se sent en sécurité où l’on se sent bien. Je te recommande la lecture de ce livre que j’ai beaucoup apprécié.

#5 Travailler ses textes

Je ne veux pas parler de travailler ses textes dans un but SEO (référencement internet) ici, mais bien d’avoir un style de langage qui lui aussi attirera ton audience parce que c’est souvent quelque chose que l’on néglige. On y pense pas forcément puisque par définition on s’exprime sans réfléchir vraiment depuis qu’on a appris à parler, lire et écrire.

Ce n’est donc pas un exercice facile et ça me fait penser à ces moments quand j’étais prof de Lettres et que je demandais à mes élèves de faire une rédaction. Selon le sujet donné ils devaient se triturer les méninges pour coller au sujet comme par exemple imaginer un texte fantastique ou policier. Le but de ces exercices était de vérifier qu’ils maîtrisaient les codes de ces styles littéraires et donc inconsciemment (et on insistait pas assez là dessus) de plaire à une audience spécifique.

En ligne je trouve que c’est pareil. Ton style d’écriture va rebuter ou plaire. Il peut donc être un moyen de sélectionner une audience spécifique: jeune, branchée, classique, très éduquée, qui aime raisonner, qui aime aller à l’essentiel etc.

Pour que ton audience idéale se retrouve en toi, tu dois utiliser le même vocabulaire qu’elle, la même façon de t’exprimer. Apprends à jouer avec les mots et à adapter ton langage pour avoir plus d’impact sur les gens que tu souhaites embarquer dans ton aventure.

As-tu déjà trouvé ton audience idéale? As-tu changé d’audience en cours de route ? Pourquoi cela? Partage ton expérience dans les commentaires.


Envie de travailler sur ton audience idéale mais aussi sur tout ce qui ferait un bon site ?

Découvre mon crash course Website Power.

A retenir

Avoir une idée précise de son audience est la clé de tout ce que tu vas entreprendre. Cela va t'aider à développer et personnaliser tes produits / services en les axant sur un point en particulier et à créer du contenu sur mesure pour aider tes clients potentiels

Start your digital Journey

Un mail par semaine, mes conseils pour débuter ou poursuivre ton aventure digitale, mes offres en avant-première, mon journal entrepreneurial.


En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité et le fait que nous puissions traiter vos informations conformément à ces textes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Cet article a été écrit par

Christelle Bres Bourgeois

Créatrice d'ambiances digitales, simplificatrice de technologies & passeuse de savoirs pour les indépendantes qui veulent percer en ligne et les web designers qui veulent améliorer leurs process. 

Laissez un commentaire